A la une

Quel comportement pour les visiteurs en 2021 ?

La crise sanitaire a provoqué une redéfinition de la notion de « vacances » : elle se confond davantage aujourd’hui avec celle de « loisirs » et ne se définit plus par une longue durée ; à Evreux, l’Office de tourisme s’est d’ailleurs rebaptisé « Comptoir des loisirs ». Le comportement des visiteurs change et il s’agit d’identifier les attentes et besoins de ces derniers afin de s’y adapter au mieux.

Comment et surtout quand les visiteurs réservent-ils leurs hébergements aujourd’hui ? Quels nouveaux services recherchent-ils ? Qu’attendent-ils de la destination qu’ils ont choisie ?
Ce mois-ci, c’est avec Mme Delaunay, propriétaire du camping du Bois Vert à Carentoir, Mr et Mme Louaisil, propriétaires du Domaine du Cerf Blanc à Carentoir également et Marie et Daniel Mahias, propriétaires de la Cabane insolite La Houssaie à Sérent que nous avons rendez-vous.

La réservation de dernière minute

Du fait du contexte actuel, il est de plus en plus difficile de faire des pronostics quant à la période d’affluence et au nombre de réservations : « auparavant, le délai entre la réservation et l’arrivée des visiteurs était plus important ; ces derniers temps, nous nous sommes habitués à des réservations dans le courant de la semaine pour le week-end » observe Marie Mahias. Il en va de même au camping du Bois Vert à Carentoir : « les réservations se font quelques jours avant l’arrivée des campeurs ; ils réservent en général 3 à 4 nuitées pour visiter La Gacilly, Rochefort-en-Terre, les menhirs de Monteneuf et surtout la forêt de Brocéliande ». Les visiteurs, tributaires des décisions gouvernementales, ne prennent plus le risque de prévoir leurs déplacements et locations sur le long terme et les réservations répondent de plus en plus à une impulsion dictée par un déconfinement ou un élargissement du périmètre de circulation.

Flexibilité et mutation des services

Il est moins évident aujourd’hui de prévoir un déplacement à l’avance et les visiteurs veulent pouvoir organiser leur séjour par eux-mêmes, les propriétaires de La Houssaie remarquent que les bons cadeaux ne fonctionnent plus aujourd’hui. Ce phénomène déjà vrai avant le covid devrait s’amplifier du fait de la contrainte des dates imposées par le bon cadeau. Les visiteurs recherchent avant tout de la flexibilité et se montrent de plus en plus attentifs aux conditions d’annulation et de remboursement de leurs séjours comme le font remarquer bon nombre de professionnels de l’hébergement.

Côté restaurateurs, le défi de la flexibilité est le même. Commenter surmonter l’obstacle du couvre-feu et proposer à sa clientèle une offre de restauration alors qu’il est encore un peu tôt pour dîner ? La question se pose d’autant plus au Domaine du Cerf Blanc du fait de l’offre groupes (séminaires et mariages). Mr et Mme Louaisil ont le projet de proposer à leurs hôtes des cafés gourmands ainsi que des apéritifs dînatoires afin de leur garantir un service de restauration passée l’heure du déjeuner.

Les habitants : les nouveaux touristes

Le profil de la clientèle évolue : Isabelle Delaunay, propriétaire du camping du Bois Vert à Carentoir, évoque la location d’un mobil-home par une famille en cours de déménagement. Les frontières entre l’utilitaire et le loisir sont de plus en plus floues, les hébergements peuvent être envisagés comme de confortables espaces de travail au calme et du fait des limitations kilométriques, les habitants sont davantage enclins à envisager leur territoire comme espace de loisirs, de détente et de découverte. Les propriétaires de La Houssaie ont d’ailleurs récemment accueilli une habitante de Ploërmel dans leur cabane insolite.

Incroyable mais vert

Les moments de détente et de loisirs semblent de plus en plus précieux aux yeux des visiteurs et les espaces ruraux tirent leur épingle du jeu dans le panel des destinations qui s’offrent aux voyageurs. Conscients de l’évolution des attentes touristiques, Mr et Mme Mahias ont mis une roulotte à destination de la cible itinérante en complément de leur cabane insolite et c’est avec joie qu’ils constatent aujourd’hui que les itinérants, nomades par définition, ont très souvent envie de prolonger leur séjour du fait de l’environnement naturel paisible qui les entoure. C’est également un pari réussi pour Isabelle Delaunay qui observe le succès du bain finlandais et des 3 cabanes insolites installées en 2020 au camping du Bois Vert à Carentoir, idéales pour les voyageurs souhaitant retrouver l’esprit nature dans leur hébergement.

S’il y a un mot à retenir des témoignages de nos partenaires, c’est bien celui de « flexibilité » ; elle est attendue tant dans les services proposés aux voyageurs, locaux ou provenant d’autres régions, qu’au niveau du calendrier d’accueil. Dans le territoire propice au ressourcement, il s’agit de proposer de nouveaux services à de nouvelles clientèles et de repenser la question de la saisonnalité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s